NYUGAT (revue)


NYUGAT (revue)
NYUGAT (revue)

NYUGAT, revue

L’histoire de la littérature hongroise au XXe siècle est étroitement liée à celle de la revue Nyugat . De 1908 à 1941, elle fut le réceptacle des tendances littéraires modernes les plus diverses. En tant que mouvement elle se révéla le catalyseur de la création, et en tant que forum des critiques indépendants un modèle de libéralisme et de tolérance.

Son nom, «Occident», est déjà tout un programme: il annonce l’ouverture de l’horizon culturel, rétréci depuis la mort des derniers quarante-huitards, dont János Arany. Leurs épigones vont s’adresser à une noblesse appauvrie, mais se cramponnant à ses privilèges. Ils célébreront, avec beaucoup d’emphase, le passé national redoré pour l’occasion (fêtes de Millénium, 896-1896). Ils façonneront l’image d’Épinal du paysan magyar parfaitement heureux sur sa terre et préféreront ignorer les problèmes des nationalités aussi bien que l’essor économique de la bourgeoisie citadine lié à l’urbanisation de Budapest. Pourtant, c’est là que va se recruter le public de Nyugat , cultivé et cosmopolite. Une valeur universelle, nommée qualité esthétique, remplace désormais les valeurs extra-artistiques: «Tout est permis à l’écrivain, à l’artiste, pourvu qu’ils sachent le faire», déclare le rédacteur en chef Ignotus (Hugo Veigelsberg, 1869-1949). C’est avec lui, le rédacteur Ernö Osvát (1877-1929) et les mécènes Lajos Hatvany (1880-1961) et Miksa Fenyö (1877-1972) que Nyugat mènera sa première lutte pour défendre la poésie d’Ady, attaquée comme «anti-magyare» par le pouvoir politique et tenue pour incompréhensible par le public conservateur non initié au symbolisme baudelairien. Grâce à Osvát, guidé par son flair infaillible et par son incorruptibilité qui lui permettaient de découvrir de nouveaux talents, la revue bimensuelle devient l’organe des écrivains les plus importants jusqu’à nos jours. Le culte de la beauté classique de Babits, la virtuosité de Kosztolányi, la tristesse de la solitude chantée par Gyula Juhász (1883-1937), l’évocation colorée de la grande ville par Árpád Tóth (1886-1928) ou le vers libre archaïsant de Füst alimentent la révolution lyrique déclenchée par Ady. Cette première génération de Nyugat a sa conscience sociale, incarnée par Móricz, sa sensibilité psychologique représentée par la romancière Margit Kaffka (1880-1918) et son pasticheur critique, Karinthy. Traductions, essais et compte rendus rapprochent l’art, la littérature, mais aussi les sciences humaines de cette Europe qui est — pour Ignotus — la voisine de la Hongrie. Ainsi Bergson, Nietzsche et Freud fertilisent-ils très tôt la pensée hongroise. La critique littéraire, souvent subjective, est pratiquée, selon le modèle d’Alfred Kerr, par Fenyö. Elle prend une forme plus sociologique chez Aladár Schöpflin (1872-1950). À partir des années vingt, le ton de la poésie devient plus grave et plus philosophique sous la plume de Lörinc Szabó (1900-1957), de Gyula Illyés ou de György Sárközi (1899-1945). La revue doit lutter contre les attaques du régime Horthy, contre l’antisémitisme, et s’engager dans la bataille qui oppose «urbains» et «populistes» des années trente. L’édition de livres Nyugat a alors pour but d’élargir le champ des lecteurs. L’avant-gardisme de Kassák, la musicalité de la prose de Sándor Márai (né en 1900) ou l’avènement d’une nouvelle génération de poètes, celle de Sándor Weöres, de János Pilinszky (1921-1981) et de Ágnes Nemes Nagy (né en 1922) apportent autant de couleurs diverses. La rigueur scientifique alliée à l’intuition artistique chez László Cs. Szabó (1905-1984), Gábor Halász (1901-1945) et Szerb caractérisent les écrits de la «génération des essayistes» qui relaie celle des critiques impressionnistes de la première époque de Nyugat . Jusqu’à la mort de Babits, en 1941, la revue reste le bastion d’un idéal humaniste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nyugat — Couverture du premier numéro (1908) Nyugat (« Occident ») est une revue littéraire hongroise bimensuelle fondée en 1908 par Hugo Ignotus (né Veigelsberg), rédacteur en chef, Miksa Fenyő et Ernő Osvát, rédacteurs. Elle cesse de paraître… …   Wikipédia en Français

  • HONGRIE — Pays continental et plat, situé à l’est de l’Autriche, dans un espace entouré par les Carpates – espace qu’elle partage avec la Slovaquie, la Transylvanie roumaine, le nord de la Serbie, de la Croatie et de la Slovénie –, la Hongrie est l’un des… …   Encyclopédie Universelle

  • Dezso Kosztolanyi — Dezső Kosztolányi Dezső Kosztolányi (1885 1936) est un poète, écrivain, journaliste, critique littéraire, essayiste et traducteur hongrois. Il est surtout connu pour quelques romans, souvent situés dans la ville provinciale imaginaire de Sarszeg …   Wikipédia en Français

  • Dezsö Kosztolányi — Dezső Kosztolányi Dezső Kosztolányi (1885 1936) est un poète, écrivain, journaliste, critique littéraire, essayiste et traducteur hongrois. Il est surtout connu pour quelques romans, souvent situés dans la ville provinciale imaginaire de Sarszeg …   Wikipédia en Français

  • Dezső Kosztolanyi — Dezső Kosztolányi Dezső Kosztolányi (1885 1936) est un poète, écrivain, journaliste, critique littéraire, essayiste et traducteur hongrois. Il est surtout connu pour quelques romans, souvent situés dans la ville provinciale imaginaire de Sarszeg …   Wikipédia en Français

  • Dezső Kosztolányi — [ˈdɛʒøː ˈkostolaːɲi] (Subotica, 29 mars 1885 Budapest, 3 novembre 1936) est un poète, écrivain, journaliste, critique littéraire, essayiste et traducteur hongrois. Il est surtout connu pour quelques romans, souvent situés dans …   Wikipédia en Français

  • Kosztolányi Dezső — Dezső Kosztolányi Dezső Kosztolányi (1885 1936) est un poète, écrivain, journaliste, critique littéraire, essayiste et traducteur hongrois. Il est surtout connu pour quelques romans, souvent situés dans la ville provinciale imaginaire de Sarszeg …   Wikipédia en Français

  • POPULISTE HONGROISE (LITTÉRATURE) — POPULISTE HONGROISE LITTÉRATURE Les écrivains du mouvement populiste des années 1930 insistent sur le fait que la paysannerie est exclue de la nation. Ils se chargent donc de la représenter sur le terrain glissant de la politique et luttent pour… …   Encyclopédie Universelle

  • Zsigmond Moricz — Zsigmond Móricz Zsigmond Móricz Portrait de Zsigmond Móricz par Jozsef Rippl Ronai, 1923 Nom de naissance Zsigmond Móricz …   Wikipédia en Français

  • Zsigmond Móricz — Portrait de Zsigmond Móricz par Jozsef Rippl Ronai, 1923 Nom de naissance Zsigmond Móricz Activités …   Wikipédia en Français